Boutique Biologiquement.comLe curcuma un antioxydant naturel puissant

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 2.7/5]

On utilise le rhizome du curcuma ,plante médicinale comme antioxydant et anti-inflammatoire très puissant. Il diminue le taux de cholestérol et bien plus encore !

Curcuma longa, Linné ; Curcuma domestica, Val. ; Zingibéracées

Le curcuma un antioxydant naturel puissant
Le curcuma un antioxydant naturel puissant

Partie utilisée:

Rhizome

Systèmes de prédilection

SYSTÈME LOCOMOTEUR : antioxydant, anti-inflammatoire, analgésique externe ;
SYSTÈME DIGESTIF : antioxydant, anti-inflammatoire, hépatoprotecteur, bactéricide, fongicide, parasiticide, antitumoral, cholagogue, cholérétique, antispasmodique, carminatif, antiviral ;
SYSTÈME IMMUNITAIRE : antioxydant, bactéricide, fongicide, parasiticide, antitumoral, antiviral ;
SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE : antioxydant, anti-inflammatoire, hypocholestérolémiant, fluidifiant sanguin ;
SYSTÈME TÉGUMENTAIRE : antitumoral, bactéricide, fongicide, vulnéraire.

Indications

SYSTÈME LOCOMOTEUR

COMME ANTI-INFLAMMATOIRE

En médecine Ayurvédique, le curcuma est utilisé depuis des millénaires pour traiter les affections à caractère inflammatoire.

L’action anti-inflammatoire du curcuma est comparable à celle de la cortisone, de la phénylbutazone (utilisée dans le traitement de l’arthrite rhumatoïde) et des anti-inflammatoires non-stéroïdiens.

Il semble que le curcuma agisse en inhibant des enzymes qui participent à la synthèse des substances inflammatoires – elles-mêmes dérivées de l’acide arachidonique – comme les prostaglandines E2 et les leucotriènes.

On pense qu’il diminue le relâchement des médiateurs chimiques des cellules et des neutrophiles.

Il semble également augmenter l’effet du cortisol sur les cellules ou peut être même prolonger la demie-vie de ce dernier et/ou en diminuer sa dégradation hépatique.

Lorsque le curcuma est associé à des acides gras essentiels, ils se potentialisent mutuellement dans leurs actions anti-inflammatoires. Contrairement à certains anti-inflammatoires de synthèse, le curcuma n’inhibe pas la prostacycline, qui est un important facteur de prévention des thromboses vasculaires.

Aussi, sa grande action antioxydante joue un rôle important dans son effet anti-inflammatoire.

Arthrite
Rhumatisme
Arthrite rhumatoïde
Douleur musculaire
Bursite, tendinite

SYSTÈME DIGESTIF

Le curcuma améliore la digestion en stimulant le foie et la vésicule biliaire – l’excrétion de la bile en est augmentée de 100 %. Il semble augmenter la production d’enzymes pancréatiques.

Il est aussi hépatoprotecteur (surtout grâce à ses effets antioxydants causés par l’augmentation hépatique de glutathion et d’enzymes hépatiques – particulièrement le SGOT et SGPT – noms anglais – qu’il provoque), bactéricide et parasiticide.

INFLAMMATION du foie ou de la vésicule biliaire ;
HÉPATITE, JAUNISSE ;

Augmente la solubilité de la bile, donc le curcuma peut prévenir la formation de CALCULS ;
ULCÈRE GASTRIQUE : le curcuma protège la muqueuse de l’estomac en augmentant le taux de mucine qu’elle produit ;
DIARRHÉE, DYSENTERIE AMIBIQUE ;
FLATULENCES, BALLONNEMENTS ;
DYSPEPSIE ;
ATONIE DIGESTIVE.

SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE

ATHÉROSCLÉROSE

Tel que mentionné précédemment, le curcuma est antioxydant. Il prévient la peroxydation des lipides, dont le cholestérol. Et c’est justement ce cholestérol « peroxydé » qui se dépose dans la membrane des artères. De plus, le curcuma réduit de façon significative le taux de cholestérol dans le sang en diminuant sa réabsorption intestinale, en augmentant la transformation du cholestérol en acides biliaires et en augmentant l’excrétion de la bile.

THROMBOPHLÉBITE

De par son action anti-inflammatoire et fluidifiante (diminue l’agrégation plaquettaire, aide donc à garder le sang fluide), le curcuma aide à prévenir et à soulager la thrombophlébite.

SYSTÈME IMMUNITAIRE

CANCER

Utilisé en traitement préventif et en curatif. Il fait régresser les cancers déjà existants (surtout oral, du conduit digestif, du foie, des seins et de la peau), supprime l’effet mutagène de certaines substances (dont celles présentes dans le tabac) et inhibe la formation de nitrosamine.

En plus, le curcuma prévient les changements génétiques qui peuvent survenir dans le noyau cellulaire (antimutagène).

Tout comme le chardon marie, le curcuma est un puissant antioxydant. Il prévient la détérioration des tissus qui peut survenir lors des traitements de chimiothérapie.

BACTÉRICIDE, FONGICIDE ET PARASITICIDE

Le curcuma inhibe la croissance de nombreuses bactéries gram positives et gram négatives, dont celles qui causent la dysenterie amibique (Entamoeba hisolytic) et d’autres, comme le Clostridium perfringens, le Sarcina, le Gaffkya, les Staphylococcus, les Streptococcus, les Bacillus et plusieurs champignons pathogènes.

Il aide également lors d’infections en inhibant la production de certaines toxines bactériennes qui peuvent causer de sérieux torts à l’organisme, dont les aflatoxines, produites par les champignons qui croissent dans la nourriture mal préservée.

VIH

Plusieurs études ont démontré que le curcuma ralentit la progression du VIH et semble augmenter le taux de CD 4 et de CD 8 dans le sang.

Deux fonctionnements sont énoncés : 1. Le premier étant que la curcumine (une des substances actives dans le curcuma) inhibe la synthèse de l’enzyme intégrase qui permet au virus de s’intégrer au code génétique de la cellule hôte. 2. Le deuxième est que la curcumine inhibe la production de cytokine par la cellule hôte.

La cytokine stimule la formation du VIH dans les lymphocytes. De plus, comme les personnes infectées par le VIH ont un besoin accru en antioxydants, le curcuma peut répondre partiellement à ce besoin.

Bref, l’utilisation de ce rhizome dans le traitement du VIH semble prometteur. Plusieurs études cliniques sont en cours actuellement et notre compréhension des mécanismes d’actions du curcuma se clarifieront dans les années à venir.

UTILISATION EXTERNE

Peut étre utilisé sous forme d’huile infusée, d’emplâtres, de teinture…

irritation cutanée
plaie
entorse
foulure
douleurs arthritiques
psoriasis
mycoses : pied d’athlète, vaginite
pityriasis versicolor
galle
ulcères

NÉVRALGIES, SCIATIQUE…

Le curcuma a une action similaire à celle de la cayenne, relâchant la substance P, impliquée dans la production du message de la douleur. Cette substance étant subséquemment épuisée, le message de la douleur s’en trouve inhibé.
Solvants, modes d’utilisation et dosages

Pour apprécier les effets hépatiques et cholérétiques du curcuma, il est bon de le prendre avant les repas.

POUDRE

3 à 6 capsules par jour.

TEINTURE

5 à 20 gouttes, 2 à 3 fois par jour.

INFUSION

Pas très agréable au goût, 1 à 3 tasses par jour.

COMPRESSE ET HUILE

Pour les usages externes (ça tache !).

Constituants répertoriés

COMPOSÉS PHÉNOLIQUES : curcumi, tumérone, zingibérène ;
UN GROUPE DE CURCUMINOÏDES curcumine ;

HUILES VOLATILES : monoterpène : cinéol sesquiterpènes : limonèle, tumérone, curcumine, zingibérène
VITAMINES : béta-carotène (pro-A), acide ascorbique (C) ;
MINÉRAUX : potassium (K) ;
PEPTIDE HYDROSOLUBLE : 5-K dapeptide, tumérine ;
POLYSACCHARIDES : arabinogalactane ukonan A et C ;
Principes amers ; Résine.

Contre-indications et toxicité :

Comme toutes les plantes fluidifiantes sanguines, il est préférable de ne pas les associer à des ANTICOAGULANTS.

Aussi, il faut faire attention lorsqu’une OPÉRATION, un ACCOUCHEMENT ou une EXTRACTION DENTAIRE sont prévus.

Peut être RÉCHAUFFANTE. Attention aux femmes en ménopause, sujettes à des BOUFFÉES DE CHALEUR.

À hautes doses la curcuma peut occasionner des ULCÈRES DIGESTIFS. La haute dose en question est de 100mg par kg de poids corporel de curcumine !
La curcumine stimule
les capacités de détoxification hépatiques

La curcumine, extraite du curcuma, est un puissant antioxydant qui apporte une protection efficace contre les lésions occasionnées par les radicaux libres.

En 1995, des travaux scientifiques ont montré qu’une alimentation contenant de la curcumine diminuait le stress oxydatif. Au cours d’une investigation, les chercheurs ont découvert que la curcumine diminuait le stress oxydatif induit par du trichloréthylène dans le foie de souris.

Ils en ont conclu que les effets bénéfiques de la curcumine semblaient dériver de sa capacité à freiner l’augmentation des niveaux cellulaires de peroxysome, un composant associé à l’utilisation de l’oxygène par les cellules.

En plus de cette action antioxydante directe, la curcumine stimule la synthèse du glutathion. Elle semble exercer cette action en renforçant la transcription des gènes pour la glutamate cystéine ligase, l’enzyme limitant le taux de synthèse du glutathion.

Augmenter l’activité enzymatique de biotransformation de la phase II stimule l’élimination de carcinogènes potentiels. Plusieurs études animales ont montré que la curcumine augmente l’activité d’enzymes de phase II, telles la glutathion-S-transférase ou l’UDP glucuronyl transférase.

La curcumine apporte une protection contre les effets néfastes de nombreux produits chimiques.

Elle inverse les dommages induits sur le foie par l’aflatoxine et bloque les modifications biochimiques et pathologiques induites dans le foie par l’alcool.

Ainsi, lorsque l’on traite des souris avec du diéthylnitrosamine, elles développent habituellement un cancer du foie.

Lorsqu’on traite les animaux avec de la curcumine, le pourcentage d’entre eux développant un cancer passe de 100 % à 38 % et le nombre de tumeurs chute de 81 %.

Boutique Biologiquement.comLes aliments antioxydants naturels puissants

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

Il faut savoir qu’ils existent des cellules dans notre corps qui se renouvellent continuellement (de la peau jusqu’aux intestins) et d’autres non. Ce sont les cellules du foi ou les neurones par exemple.

Ainsi, avec le temps, les radicaux libres peuvent produite une altercation génétique sur les premières, et réduire la fonctionnalité des secondes (les cellules qui ne se renouvellent pas). C’est la situation caractéristique du phénomène du vieillissement. Bien sûr, certains facteurs augmentent la production de radicaux libres comme par exemple la consommation importante d’aliments riches en graisse, une exposition excessive aux rayons du soleil, la pratique intensive d’exercices physiques, le fait de fumer…
Bien que le fait d’ingérer des aliments riches en antioxydants diminue le risque de certaines pathologies, cela n’empêche pas le phénomène du vieillissement de se produire ou alors de vivre plus longtemps.
Voici un aperçu de substances non nutritives qui agissent comme des antioxydants :
La vitamine C : Nous la rencontrons dans des fruits tels que le kiwi, la mangue, l’ananas, le melon ou la tomate. Mais aussi dans les légumes et salades vertes.
La vitamine E : présente dans les germes de blé, l’huile de soja, les céréales, l’huile d’olive et les fruits secs.
La vitamine A : elle est présente dans tous les aliments riches en béta carotène. C’est-à-dire, toutes les verdures de couleur verte, rouge, orangé et jaune (carottes, épinards, courges). Les fruits comme le melon ou la pêche sont également des alliés.

Les aliments antioxydants naturels puissants
Les aliments antioxydants naturels puissants

Concernant les minéraux, nous pouvons citer entres autres :
Le sélénium, (présent dans la viande, les poissons, les céréales et les œufs).
Le Zinc (poissons, céréales complets, œufs et légumes), et le cuivre, que l’on retrouve dans le poisson, les fruits de mer, les céréales complets et les légumes. Nous retrouvons toutes sortes d’acides aminés dans la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers. Leur consommation est importante pour la production d’enzymes contre les radicaux libres.
Les autres composants végétaux peuvent se diviser ainsi :
Les flavonoïdes : présents dans le monde végétal, ils protègent le système cardiovasculaire. Plutôt présents dans les légumes de couleur rouge et violets et dans les agrumes.
Les iso flavonoïdes : ils appartiennent à la classe des flavonoïdes. Le soja et le tofu en regorgent.
L’acide alpha lipoique. Connu comme étant le plus radical des antioxydants. Il neutralise les effets des radicaux libres. Il est très abondant dans la tomate.
Le coenzyme Q : bien plus qu’un antioxydant, on le rencontre dans la viande, les abats ou le poisson comme la sardine.
Bien que consommer chaque jour des aliments aux propriétés antioxydants soit une bonne chose, nous ne connaissons pas les doses adéquates à ingérer. Mais bien évidemment, cela ne peut être que mieux pour votre santé de suivre une alimentation variée et équilibrée, riche en végétaux et en fruits.

Boutique Biologiquement.comLes Fruits, les Oléagineux, les Fruits Secs et les Légumes, des Sources Naturelles d’Antioxydants.

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les fruits antioxydants naturels puissants, des Aliments-Santé, riches en micronutriments, en fibres, en sucres naturels.

L’importance des fruits est essentielle pour l’équilibre nutritionnel. Pour un apport calorique faible ils contiennent les vitamines A, C, E, du groupe B, les deux oligo-éléments, zinc, sélénium ; ils sont riches en minéraux, fer, phosphore, calcium, potassium et en fibres. Ils sont pauvres en graisses, leurs sucres naturels sont de bonne qualité nutritionnelle. Je vous les
recommande de saison et de votre région en priorité. Lorsqu’ils arrivent de pays lointains ils ont mûri dans des chambres froides et ont perdu une partie de leurs propriétés et de leurs principes actifs ; devenez “Locavore” sans aucun doute.

Le lavage et l’épluchage sont très importants. Les fruits consommés crus au cours ou à la fin des repas gênent la digestion, provoquent des gaz et des ballonnements. On doit les consommer trente minutes avant les repas ou deux heures après pour ne pas avoir de problèmes digestifs. Vous devez en consommer tous les jours au moins deux, préférez les de saison et de votre région quand cela est possible. Choisissez les sains, non tachés et bien colorés. Si ils vous donnent des problèmes intestinaux, mangez les bien mûrs ou cuits. La cuisson détruit la vitamine C mais laisse intact les deux autres vitamines antioxydantes.

Gavez vous de fruits antioxydants en saison. Au printemps et en été du bêtacarotène : abricot, pastèque, melon, pruneau, mangue fraîche…en hiver : kaki, papaye, pruneau…Au printemps et en été de la vitamine C : cassis, fraise, groseille, mûre, framboise, raisins… en automne et en hiver : goyave, orange, mandarine, pamplemousse, kiwi, litchi, mangue fraîche, papaye…

Vous êtes bien sûr devenu “Locavore” mais en hiver adoptez “l’exception Marco Polo ” comme je vous l’explique dans le paragraphe “Locavore” !!! Les fruits exotiques sont très riches en antioxydants (goyave, papaye, kiwi…), ne vous en privez pas mais lavez les abondamment avant de les éplucher. Préférez les fruits ” bios ” surtout si vous mangez la peau.

Les fruits secs et les oléagineux, des miracles de santé.

Les fruits secs.

La datte, l’abricot, le pruneau, la figue, le raisin, sont des concentrés de santé, de minéraux, d’énergie, de fibres, de vitamines… et de calories. Ils ont un intérêt nutritionnel exceptionnel pour 100 grammes ils apportent : 300 calories, 70 grammes de sucres, ils ne contiennent pas de graisses, ils sont très pauvres en protéines, ils sont très riches en sels minéraux, calcium, potassium, fer, magnésium, ils contiennent de la vitamine A et sont très riches en fibres. Ils sont recommandés aux sportifs, aux randonneurs. Ils sont très caloriques, sucrés et énergétiques. A consommer avec modération pour leur apport très important en calories.

Les oléagineux.

Ce sont des fruits très riches en calories surtout en graisse dont on peut extraire une huile : colza, tournesol, arachide, soja, noix, cacahuète, amande. Leur consommation régulière (150 grammes par semaine) diminuerait le risque coronaire d’un tiers. Ils sont extrêmement riches en graisses, en calories, en protéines, en fibres, en vitamines E, en magnésium, en oligo-éléments et minéraux. Ils peuvent constituer la seule source de protéines si on les accompagne de légumes verts. On les consomme sans être conscient des quantités de calories ingérées et surtout sans avoir une sensation de satiété. Ce sont des aliments très, très dangereux pour votre poids bien qu’ils soient bénéfiques pour la santé.

Les légumes, une source de micronutriments et de fibres.

La plupart sont très peu caloriques. Ils contiennent de 80 % à 90 % d’eau, de 1 % à 6 % de protéines, très peu de graisse, ils sont riches en vitamines A et en bêtacarotène, certains contiennent de la vitamine C, mais elle est pratiquement toute détruite lors de la cuisson si ce sont des légumes cuits. Ils contiennent aussi de la vitamine E, du zinc, du sélénium, du fer, certains du calcium et sont souvent riches en minéraux, magnésium, potassium. Ils sont enfin très riches en fibres.

Quelques conseils pour sortir le maximum de bien fait des légumes. Les aliments congelés perdent petit à petit leur vitamine C, consommez les pendant les premiers mois de congélation. Consommez les légumes le plus frais possible, les légumes riches en caroténe ne doivent pas être à l’air libre, leur vitamine A est détruite par l’oxydation. La vitamine C disparaît presque complètement à la cuisson. Préférez les légumes ” bios ” ils sont plus concentrés en minéraux que les légumes que l’on trouve partout ; ils contiennent de trois à quatre fois plus de magnésium, de potassium, de calcium, de fer. Ils ont 20 % d’eau en moins; mais surtout ils ne sont pas traités avec des insecticides, des herbicides et des pesticides. Des produits chimiques qui sont la cause de très nombreux cancers.

Trop de légumes crus peuvent causer des irritations intestinales, ballonnements, inflammations… Vous devez redécouvrir les soupes, c’est une façon idéale de manger des légumes ; c’est une source intéressante de vitamines, de minéraux, de fibres. Ils sont tous bons pour la ligne et la santé. Vous devez en consommer chaque jour. Dans le régime amaigrissant méditerranéen et crétois Minceur-Nutrition il y en a dans toutes les recettes pour le bonheur de votre ligne et votre santé.

Les légumineuses.

Les légumineuses, haricots, lentilles, fèves, pois chiches, pois cassés, soja, ont une très grande richesse nutritive. Elles sont bourrés de sucres lents, de fibres, de glucides, de micronutriments (magnésium, potassium, calcium et acide folique). Elles contiennent des vitamines du groupe B et de la vitamine C, malheureusement détruite par la cuisson.

Une tasse de lentilles, de haricots, de pois chiches, contient autant de fer et de protéines qu’une portion de viande. Les protéines végétales ne sont pas de même nature que les protéines animales, elles ne peuvent donc pas les remplacer, mais je vous recommande de les alterner. Elles font partie des aliments santé ; elles recèlent des trésors de bienfaits alors qu’elles sont très bon marché. Elles se consomment fraîches ou séches. La lentille et le soja sont les plus intéressants du point de vue nutritif. Pour éviter les ballonnements, il faut les introduire progressivement dans votre alimentation et surtout respecter les consignes de trempage.

Pour éviter des problèmes gastriques il faut les laver à l’eau froide. Faites les tremper dans un minimum de quatre fois leur volume d’eau à température ambiante six à huit heures en changeant l’eau souvent. N’utilisez pas l’eau de trempage pour la cuisson et salez en fin de cuisson.

Boutique Biologiquement.comLes antioxydants, qu’est-ce que c’est ?

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les antioxydants naturels puissants sont des substances qui peuvent “protéger les cellules et améliorer leur résistance face aux dommages causés par un excédent de molécules instables connues sous le nom de radicaux libres.

Les antioxydants comprennent notamment le bêta-carotène, le lycopène, les vitamines C et E, ainsi que d’autres substances. Un grand nombre de ces substances antioxydantes proviennent des fruits et des légumes”.
Les fruits et les légumes contiennent une puissante variété d’antioxydants qui protègent notre organisme:
Le bêta-carotène est présent dans de nombreux fruits et légumes de couleur orange, notamment dans les carottes. Certains légumes à feuilles vertes comme les épinards et le chou frisé sont également riches en bêta-carotène.

Les antioxydants, qu'est-ce que c'est ?
Les antioxydants, qu’est-ce que c’est ?

La lutéine, mieux connue pour son lien avec une bonne vision, se trouve en abondance dans les légumes verts à feuilles comme les épinards et le chou frisé.
Le lycopène est un puissant antioxydant que l’on trouve en abondance dans les tomates.
La vitamine C est présente dans de nombreux fruits et légumes, comme les pommes, les oranges, les ananas, les cerises acérola, la papaye, les carottes, le persil, le chou frisé, le brocoli, le chou, les épinards et les tomates.
La vitamine E est un puissant antioxydant présent dans les légumes à feuilles vertes comme les épinards et le brocoli.
Les polyphénols sont présents dans les baies, les raisins, et dans certains légumes.

Un régime alimentaire équilibré

Les spécialistes le reconnaissent : un des facteurs fondamentaux qui contribue à nous maintenir en bonne santé et à améliorer notre qualité de vie et notre longévité n’est autre que l’adoption d’un régime alimentaire sain et équilibré combiné à un mode de vie salutaire et actif.

Un régime alimentaire équilibré

Un régime alimentaire équilibré est composé de fruits, de légumes et de féculents (de préférence complets) accompagnés de petites quantités de viande maigre, de poisson, de fruits secs et de produits laitiers.
Fruits, légumes et baies
Le style de vie moderne et trépidant que la plupart d’entre nous menons aujourd’hui est un des principaux facteurs qui compliquent l’adoption d’un régime alimentaire équilibré.

Au fil des années, nous avons trouvé d’innombrables raisons pour ignorer ce conseil. «Je n’ai pas le temps, c’est trop compliqué». Mais comme les scientifiques et les nutritionnistes ne cessent de découvrir de nouveaux éléments sur les bienfaits nutritionnels considérables que nous pouvons tirer des fruits et des légumes, c’est un conseil que nous devrions prendre au sérieux.

Boutique Biologiquement.comPommes : leur pouvoir antioxydant confirmé par une nouvelle étude

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 2.7/5]

Tout le monde connait l’adage populaire « manger une pomme par jour éloigne le médecin »… Eh bien, il semblerait que cette phrase que prononçaient nos aînés dans les campagnes s’avère exacte ! En effet, une récente étude luxembourgeoise apporte de nouvelles preuves des capacités antioxydantes des pommes.

Il est aujourd’hui acquis que les antioxydants ont de nombreux effets bénéfiques sur la santé.

Or, une récente étude publiée dans la revue scientifique « Journal of Medicinal Food » apporte de nouvelles preuves des capacités antioxydantes des pommes. En effet, l’équipe luxembourgeoise de Bouayed et al. a étudié les capacités antioxydantes de sept variétés de pommes.

Pommes : leur pouvoir antioxydant confirmé par une nouvelle étude
Pommes : leur pouvoir antioxydant confirmé par une nouvelle étude

Plus concrètement, les chercheurs ont extrait et dosé les acides phénoliques totaux, ainsi que les flavonoïdes totaux et les anthocyanes à partir de pommes fraiches entières (peau comprise) à maturité et ensuite, mesuré par différentes techniques leur activité antioxydante (capacité à piéger les radicaux libres).

Il existe des différences de concentration selon les variétés étudiées : la concentration en composés phénoliques totaux varie de 87 à 434 mg pour 100 g de pomme fraiche entière. La concentration en flavonoïdes varie de 57 à 339 mg pour 100 mg et les pommes étudiées contiennent par ailleurs peu d’anthocyanes.

Les scientifiques luxembourgeois ont découvert que l’activité antioxydante était corrélée de façon significative à la concentration en acides phénoliques et flavonoïdes. Les auteurs de cette étude ont également montré que le pouvoir antioxydant de 100 g de pomme entière était équivalent, selon la variété, à celui de 270 à 1.140 mg de vitamine C !

Boutique Biologiquement.comPouvoir antioxydant puissant du café

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 16    Moyenne : 2.9/5]

Le décaféiné, un café qui conserve ses qualités antioxydants naturels puissants:

Les antioxydants du décaféiné:

Le café vert (avant torréfaction) contient un antioxydant phénolique. Lors de la torréfaction, il se décompose en partie, donnant après son absorption intestinale en : les acides caféique et quinique.
Le café torréfié décaféiné ou normal contient des dizaines d’autres antioxydants dont :
– les acides p-coumarique, vanillique, férulique et isoférulique.
– le kahweol et le cafestol (diterpènes).
– les mélanoïdines nées de la réaction de Maillard qui a lieu lors de la torréfaction.

Pouvoir antioxydant puissant du café
Pouvoir antioxydant puissant du café

Le café : une source majeure de polyphénols (anti-oxydant) :

Parmi les boissons, R. Pulido a déterminé, qu’en Espagne, le café est la source principale d’antioxydants (66%), suivi du vin rouge (16%), des jus de fruits (6%), de la bière (4%) et du thé (3%).

Le café a le pouvoir anti-oxydant le plus élevé de toutes les boissons :

Le café est la boisson qui a le pouvoir anti-oxydant le plus important (106,84 mmol Fe2+/L ; indice FRAP) : soit pour 100 ml de café, 3 fois plus que celui de 100 ml de vin rouge ou 7 fois plus 200 ml de thé..

Dans le café décaféiné, les polyphénols du café sont préservés ainsi que leurs propriétés antioxydantes.

 Les bienfaits préventifs des antioxydants :

Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres qui, produits en excès et insuffisamment neutralisés, dégradent les cellules en les oxydant.
Les antioxydants et particulièrement ceux du café peuvent aider à lutter contre de nombreuses pathologies:

*aiderait à prévenir les maladies cardio-vasculaires
* diminuerait le risque du diabète de type 2
* serait bénéfique en prévention des maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson, cataracte, DMLA)
* réduirait le risque de survenue de certains cancers (voies digestives supérieures, foie, colon et rectum).

Avec une consommation modérée de 3 à 4 tasses par jour, le café décaféiné ou non, s’avère donc une source majeure d’antioxydants pour lutter contre de nombreuses maladies chroniques et relié aux processus de vieillissement.

Boutique Biologiquement.comEQUILIBRE ALIMENTAIRE, LA CLEF D’UNE BONNE SANTÉ APRÈS 55 ANS

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Avec l’âge, l’organisme se modifie et les besoins nutritionnels changent. Une alimentation équilibrée, variée et structurée, associée à une activité physique quotidienne, permet de rester en bonne santé, de limiter l’ostéoporose et de se protéger contre le vieillissement cellulaire et les maladies cardiovasculaires.

A partir de 55 ans, les systèmes d’assimilation des nutriments fonctionnant moins bien, les besoins alimentaires se modifient. Contrairement aux idées reçues, il est recommandé d’augmenter certains apports : plus de protéines, plus de calcium et de vitamine D contre la déminéralisation osseuse, et des antioxydants (vitamines C, A, E, Zinc, Sélénium) qui ralentissent le vieillissement cellulaire.

Une alimentation variée : garantie d’équilibre

Adopter une alimentation diversifiée est le meilleur moyen d’apporter à notre corps tous les nutriments dont il a besoin. Pour une assimilation optimum, nos apports alimentaires doivent être réguliers et répartis sur trois repas par jour, complétés éventuellement d’une collation.

EQUILIBRE ALIMENTAIRE, LA CLEF D'UNE BONNE SANTÉ APRÈS 55 ANS
EQUILIBRE ALIMENTAIRE, LA CLEF D’UNE BONNE SANTÉ APRÈS 55 ANS

Les repères de consommation du Programme national Nutrition Santé nous guident vers cet équilibre alimentaire :

• Au moins cinq portions de fruits et/ou de légumes par jour, crus et cuits, pour leur apport en minéraux et vitamine C, antioxydante et anti-infectieuse. Leur richesse en fibres procure satiété et facilite la régulation du transit intestinal et de la glycémie.
• A chaque repas et en fonction de notre appétit, céréales, pain, pommes de terre ou légumes secs constituent une source essentielle d’énergie, sous forme de glucides complexes. Privilégiez les aliments céréaliers complets, plus riches en fibres, vitamines et minéraux.
• Consommez trois à quatre produits laitiers par jour (lait, laitages et fromages variés), pour les protéines et le calcium, en privilégiant les yaourts et les fromages blancs nature, plus riches en calcium et moins gras.
• La viande, les œufs ou du poisson une à deux fois par jour sont une source de protéines de bonne qualité. Variez les espèces et les morceaux consommés. Le poisson est recommandé au moins deux fois par semaine, en alternant poissons maigres (cabillaud, colin…) et gras (hareng, maquereau, saumon…), riches en omégas 3, pour leur rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires.
• Limitez les matières grasses ajoutées, en favorisant les huiles végétales variées (tournesol, colza, noix, olive, pépin de raisin…) pour bénéficier de toutes leurs propriétés. Leur richesse en vitamine E, puissant antioxydant, protège vos cellules. Essayez de réduire les matières grasses d’origine animale (beurre, crème), qui favorisent les risques cardiovasculaires.
• Les produits sucrés, sources de “plaisir”, sont à consommer avec modération.
• Avec l’âge, la sensation de soif diminue mais il faut boire l’équivalent d’1,5 litre d’eau par jour.
Attention en revanche aux régimes d’exclusion qui provoquent souvent certaines carences.

Agir contre l’ostéoporose

L’ostéoporose, déminéralisation osseuse fréquente chez la femme après la ménopause, entraîne une fragilité osseuse avec risque de fractures.
Pour enrayer ce phénomène, les apports en protéines pour maintenir la masse musculaire soutenant le squelette, et en calcium pour consolider les os, doivent être suffisants.
Surtout synthétisée sous l’action des rayons du soleil sur notre peau, la vitamine D favorise la fixation du calcium alimentaire. Ses apports doivent être augmentés avec l’âge. Les poissons gras, le jaune d’œuf et le beurre en contiennent.
Une activité physique régulière joue un rôle primordial car elle stimule la formation de l’os, mobilise nos muscles et limite la prise de poids.
Enfin, tabac, alcool et café doivent être limités.

Les bienfaits de la vitamine C

La vitamine C, antifatigue et puissant antioxdant, joue un rôle essentiel dans de nombreux processus vitaux. Elle freine le vieillissement cellulaire, augmente la résistance aux infections et favorise l’entretien des tissus (peau, cartilages, dents…). Elle permet également une meilleure assimilation du fer.
On la trouve surtout dans les végétaux et en moindre quantité dans les abats. Les fruits et légumes les plus riches en vitamine C sont les fruits rouges, le kiwi, les agrumes, le poivron rouge, le persil, les haricots verts et les choux.
Très sensible à l’oxygène, à la lumière et à la chaleur, la vitamine C est dégradée lors de la cuisson et nécessite un stockage de courte durée. Ainsi, sa concentration est la plus importante dans les fruits et légumes crus, à maturité. Afin de garantir vos besoins journaliers (120mg), consommez ­­deux crudités par jour.

Boutique Biologiquement.comDéfinition Antioxydant en agroalimentaire.

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 1/5]

Antioxydants naturels puissants: Les antioxydants sont des substances – vitamines, oligo-éléments, micronutriments – qui diminuent l’oxydation d’autres substances chimiques et qui protègent l’organisme contre les dommages causés par les radicaux libres.

Ces derniers, naturellement présents dans l’organisme, sont parfois fabriquées en excès par nos cellules, notamment sous l’effet de la pollution, du tabac, des rayons UV… Cela peut alors engendrer le vieillissement prématuré des cellules et le développement de certaines maladies.

On parle beaucoup des effets bénéfiques des antioxydants ces dernières années et l’industrie agroalimentaire met en avant leur présence dans ses produits afin de dynamiser ses ventes. Elle les utilise également, pour éviter le rancissement des corps gras par exemple.

Les antioxydants sont naturellement présents dans certains aliments comme les produits non raffinés (sucre complet, farine complète, céréales complètes…), les fruits et légumes (légumes verts, agrumes, carottes, poivrons…), les crevettes, les oléagineux etc.

On classe les additifs antioxydants utilisés dans l’industrie agroalimentaire en huit familles :
– acide ascorbique (E300), ascorbates de sodium (E301), de calcium (E302), acide diacétyl 5-6-1-ascorbique (E303), acide palmityl 6-1-ascorbique (E304) ;
– acide citrique (E330), citrates de sodium (E331), de potassium (E332) et de calcium (E333) ;
– acide tartrique (E334), tartrates de sodium (E335), potassium (E336) et de sodium et de potassium (E337) ;
– butylhydroxyanisol (E320) et butylhydroxytoluol (E321) ;
– gallates d’octyle (E311) ou de dodécyle (E312) ;
– lactates de sodium (E325), de potassium (E326) ou de calcium (E327) ;
– lécithines (E322) ;
– tocophérols naturels (E306), alpha-tocophérol de synthèse (E307), gamma-tocophérol de synthèse (E308) et delta-tocophérol de synthèse (E309).

Boutique Biologiquement.comLe popcorn: un antioxydant puissant!

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Ça vous arrive de grignoter du popcorn en collation? Si oui, vous faites bien, car non seulement le maïs soufflé nature est riche en fibres, mais il est aussi un meilleur antioxydant que les fruits et les légumes!

Découverte encore plus étonnante, les coques (vous savez, ces petits morceaux qui restent parfois coincés entre les dents), contiendraient la plus grande concentration de ces antioxydants appelés polyophénols. «Les coques méritent davantage de respect, a dit le chercheur et auteur de l’étude, Joe Vinson de l’Université de Scranton en Pennsylvanie, ce sont des mines nutritives».

Le popcorn: un antioxydant puissant!
Le popcorn: un antioxydant puissant!

Le popcorn serait-il la collation parfaite comme il le prétend?

Bien qu’il ne remplace pas tous les bienfaits des fruits et légumes, le maïs soufflé est reconnu pour être riche en calcium, en protéines et en fer. Il serait aussi le seul aliment qui renferme 100 % de grains entiers non transformés (les autres céréales à grains entiers ne le seraient qu’à 51 %, car ceux-ci seraient mélangés à d’autres ingrédients lors de la transformation).

De plus, le maïs soufflé est faible en calories, ce qui en fait un encas intéressant. Mais attention à ne pas lui ajouter du beurre ni du sel et tenez-vous loin du popcorn à micro-ondes doublement calorique, de même que du maïs soufflé caramélisé ou cuit avec de l’huile, comme on en voit dans les cinémas… Bref, prenez-le nature et, si possible, faites-le cuire dans un souffleur à popcorn ou dans une casserole.

Boutique Biologiquement.comLes antioxydants jouent un rôle important dans notre vie

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 4    Moyenne : 3/5]

Depuis un certain temps déjà nous entendons parler des légumes antioxydants naturels puissants.

Les antioxydants jouent un rôle important dans notre vie pour garder notre corps en santé.

Les antioxydants se retrouve dans notre alimentation. Il faut donc avoir une alimentation saine et équilibré.

L`oxygène que nous respirons est en parti responsable de l`oxydation de notre organisme. C`est ce qui amène la production de radicaux libres.

Les radicaux libres sont en fait des molécules qui sont toxiques pour notre organisme et les radicaux libres sont responsables de plusieurs maladies comme le cancer, le Diabète, les maladies cardiaques et même du vieillissement.

Les radicaux libres endommagent l`organisme de façon irréversible. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour favoriser l`apparition des radicaux libres.

Le tabac
La pollution
Une alimentation riche en sel et en sucre

Une alimentation équilibrer et riche en antioxydant est le meilleur moyen de rester en santé.

Ce n`est pas pour rien que l`on recommande de manger cinq portions de fruits et légumes par jours car les fruits et légumes contiennent des antioxydants.

Les antioxydants jouent un rôle important dans notre vie
Les antioxydants jouent un rôle important dans notre vie

Ail
Artichaut
Betterave
Bleuet
Brocoli
Café
Canneberge
Cerise
Chocolat noir
Chou
Chou de Bruxelles
Epinard
Fraise
Framboise
Gingembre
Kiwi
Mûres
Muscade
Myrtille
Oignon
Orange
Pêche
Poivre noir
Poivron rouge
Pomme
Pomme de terre
Prune
thé noir
Thé vert
Tomate
Vanille

La liste est beaucoup plus longue il est donc facile de consommer des aliments contenant des antioxydant.

Le poisson, les fruits de mer et même le vin rouge contiennent des antioxydants vous pouvez donc joindre l`utile à l`agréable en préparant un souper rempli d`antioxydants.

Pour dessert une trempette au chocolat.

Pas si difficile de bien manger. Surtout si vos repas regorge d`antioxydants.

Certaines huiles essentielles ont aussi des propriétés antioxydantes comme:

Huile essentielle de céleri
Huile essentielle de citron
Huile essentielle de curcuma
Huile essentielle de gingembre
Huile essentielle de mélisse

Les femmes enceintes ou qui allaitent, devraient toujours demander l`avis de leur médecin avant de prendre des médicaments peu importe qu`il soit d`origine naturel.

Les huiles essentielles ont un effet relaxant ou stimulante. C`est pourquoi on utilise les huiles essentielles dans l`aromathérapie pour nous aider à relaxer car ses effets procure un moment de détente et de paix.

Les plantes médicinales et les huiles essentielles sont utilisées en phytothérapie pour aider dans le traitements d`une multitude de maladies ou malaises.