Boutique Biologiquement.comLe stress oxydant, les radicaux libres et les antioxydants

  Posté par antioxydant       1 commentaire
[Total : 10    Moyenne : 2.9/5]

Le stress oxydant est un processus normal qui se déroule dans le corps : l’absorption d’oxygène lors de la respiration entraîne la production de radicaux libres à l’origine de perturbations métaboliques : oxydation et vieillissement de l’organisme. Voyons ensemble comment limiter ce phénomène…

Les radicaux libres sont des molécules hautement instables et réactives qui sont formées suite à d’innombrables réactions chimiques dues aux agressions internes et externes subies par notre organisme.

Une fois formés, les radicaux libres déstabilisent à leurs tours certaines autres molécules en les rendant « radicales », ce qui entraîne une chaîne déstabilisante.

Voyons les différentes formes d’agressions :

Agression interne :

On entend par « agression interne » les mécanismes d’oxydation biologique, ou la présence d’une maladie, d’une infection, d’une inflammation, d’une allergie…

Agression externe :

On entend par « agression externe » les substances telles que l’alcool, le tabac, les polluants issus de l’industrie chimique, la pollution atmosphérique, les composés organiques volatils, les radiations ionisantes, les métaux toxiques (plomb, mercure, cadmium, etc.), les additifs en excès, ainsi que l’exposition solaire, l’exercice physique intense, le stress chronique ou aigu, l’apport alimentaire excessif…

Limiter l’oxydation

Les radicaux libres entraînent des dommages à notre organisme, un peu comme la rouille sur le métal d’une automobile. L’oxydation provoquée par les radicaux libres exerce une action similaire en s’attaquant aux tissus et aux cellules de notre organisme, accélérant ainsi leur vieillissement.

 

Les kiwis contiennent de la vitamine C antioxydant naturel puissant
Les kiwis contiennent de la vitamine C antioxydant naturel puissant

Lorsque la production de radicaux libres devient trop grande, nos réserves d’antioxydants peuvent devenir insuffisantes pour neutraliser l’effet néfaste de l’oxydation des radicaux libres sur nos tissus et cellules.

Ils peuvent alors détériorer les membranes des cellules, modifier le matériel génétique présent dans les noyaux cellulaires, favoriser la formation de cellules cancéreuses et augmenter les risques de maladie cardiaque.

Notre organisme possède un système antioxydant interne qui permet de lutter contre l’excès de radicaux libres. Ce système est limité et ne contre pas toutes les agressions, d’où l’importance d’un apport extérieur en antioxydant.

Il est important dans un premier temps de diminuer les expositions aux agressions extérieures. Mais surtout, il est très important d’opter pour une alimentation équilibrée !

Mangez équilibré pour augmenter vos réserves d’antioxydants !

Les aliments riches en antioxydants

Les principales sources d’aliments antioxydants se trouvent essentiellement dans les légumes et les fruits qui sont riches en vitamines A, C et E :

Les légumes et fruits de couleur verte ou orange contiennent du bêta-carotène (vitamine A) : potiron, poivron, courge, carotte, épinard, paprika, abricot, mangue
Les fruits et légumes colorés, surtout de couleur rouge, apportent du lycopène : tomate, pastèque, goyave, pamplemousse rose
Les agrumes, les fraises, les kiwis et les choux contiennent de la vitamine C
Les huiles végétales, dont l’huile de germe de blé et de soja, nous apportent la vitamine E
Les maïs, haricots vert, épinards, laitues, oranges, pêches, mangues sont des sources de lutéines
Les sardines ou épinards nous donnent le coenzyme Q10
Enfin, le raisin, le citron, l’orange, le pamplemousse, les petits fruits comme les baies, les boissons comme le thé, surtout le thé vert (et uniquement consommé sans lait), certains légumes, céréales, graines, paprika nous alimentent en flavonoïdes.
La vitamine C contenue dans les agrumes est un antioxydant.

Boutique Biologiquement.comLes meilleurs aliments anti-âge

  Posté par antioxydant       2 commentaires
[Total : 10    Moyenne : 3.1/5]

Le Dr Hervé Grosgogeat, nutritionniste, est convaincu que l’alimentation est une arme puissante contre le vieillissement prématuré. En mangeant des aliments anti-âge, vous pourriez même paraître plus jeune !

« L’alimentation ne vous fera jamais remonter l’horloge du temps, mais elle peut empêcher que les aiguilles ne s’emballent », affirme le Dr Grosgogeat. Elle peut prolonger la longévité des organes et des tissus, et faire paraître plus jeune et plus longtemps.

La peau reflète-t-elle notre alimentation ?

Au niveau de la peau, l’hyperacidité chronique contrarie la captation de l’eau par les glycoprotéines, qui font partie de la structure du tissu conjonctif.

D’où une perte d’élasticité et de souplesse de la peau, un affaiblissement des muscles du visage, et l’apparition de rides prématurées. Un argument de plus pour l’équilibre acide/base.

Rétablir l’équilibre acide/base

« Tous les aliments génèrent des substances basiques et des substances acides. Ceux qui font produire plus d’acides que de bases sont dits acidifiants (viandes, charcuteries, fromages, céréales…) et ceux qui ont l’effet inverse sont dits alcalinisants (fruits et légumes). »

Or, dans notre alimentation, les premiers sont sur-représentés et les seconds sous-représentés, d’où un excès d’acidité qui épuise l’organisme. « Pour rétablir l’équilibre acide-base, il faut composer notre assiette pour qu’elle soit majoritairement occupée par des légumes et des fruits, et minoritairement par des protéines, en privilégiant les poissons et les viandes blanches. »

Pour connaître la catégorie à laquelle appartient tel ou tel aliment, on peut consulter son indice Potential renal acid load (Pral).

Choisir des aliments anti-inflammatoires

Le second cheval de Troie qui “consume” l’organisme de l’intérieur, c’est l’inflammation silencieuse. Son antidote : les aliments anti-inflammatoires.

Parmi eux, on retrouve ceux qui contiennent aussi des antioxydants : fruits et légumes, condiments, herbes aromatiques, épices, certaines boissons (thé vert…). S’inscrivent également dans cette liste les poissons gras, les fruits oléagineux et les huiles végétales.

Le citron bio un antioxydant naturel puissant
Le citron bio un antioxydant naturel puissant

Top 20 des aliments anti-âge

Le maquereau : un des poissons les plus riches en oméga 3. Et il est bon marché et de saison.

Le hareng doux : belle teneur en oméga 3 et en antioxydants – vitamine A, sélénium, cuivre – pour ce poisson modérément acidifiant.

Les oeufs de saumon : excellente source d’oméga 3. Veillez à ce qu’ils soient issus de saumons du Pacifique, une espèce non menacée.

La carotte : alcalinisante, riche en caroténoïdes (antioxydants), en lutéine et en zéaxanthine, deux substances qui s’opposeraient au vieillissement de la vue.

Les épinards : surgelés. Ils contiennent plusieurs antioxydants de la famille des caroténoïdes, mais sont souvent contaminés par des produits chimiques. Un conseil : optez pour la filière bio, quitte à les choisir surgelés.

L‘aubergine : légume alcalinisant et parmi les moins contaminés en pesticide, il est aussi bourré d’antioxydants (surtout dans sa peau, qu’il faut conserver).

La tomate : c’est le légume le plus riche en lycopène (antioxydant), même quand il est en conserve (purée, sauce…). Une alternative pour
le hors-saison.

Le fenouil : riche en flavonoïdes, en vitamine C et en composés anti-inflammatoires (polyacétylènes), il est aussi alcalinisant.

La framboise : plus elle est foncée, plus elle contient de substances antioxydantes. Sans compter la vitamine C. Préférez le bio.

La poudre de piment : elle contient de la capsaïcine à l’activité antioxydante. Elle est aussi alcalinisante.

Le kiwi : un des fruits les plus riches en vitamine C, aux vertus antioxydantes. Choisir les variétés françaises et, par souci écologique, si possible vendues en vrac.

L‘avocat : ses acides gras mono-insaturés ont un effet anti-inflammatoire et nourrissent la peau de l’intérieur. En outre, il est alcalinisant.

Le basilic : sa teneur en acide rosmarinique le place parmi les herbes de jeunesse.

La patate douce : excellent score antioxydant, surtout pour les variétés à chair orange, même après cuisson. Préférez les variétés espagnoles à celles qui viennent de plus loin (pour l’empreinte carbone).

Le citron : cet agrume s’oppose à l’inflammation et au stress oxydatif, surtout consommé en jus.

L’oignon : ce condiment alcanisant est aussi riche en soufre, en sélénium et en quercétol (le plus puissant des flavonoïdes).

La myrtille : à la fois alcalinisante et intéressante pour ses antioxydants.

L’huile d’olive : première pression à froid. Outre des acides gras mono-insaturés, elle contient de l’hydroxytyrosol, un composé qui inhibe le processus inflammatoire.

La noisette : alcalinisante, riche en acides gras mono-insaturés et en antioxydants.

La grenade : le jus de grenade associé aux raisins rouges et blancs, à la purée de fraises, à la framboises et aux cerises est le cocktail antioxydant parfait !