Boutique Biologiquement.comDes antioxydants végétaux diminuent les symptômes de l’asthme

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Les fruits Antioxydants naturel puissant.

L’asthme est une maladie du système respiratoire touchant les voies aériennes inférieures et notamment les bronchioles. Elle provoque une gêne respiratoire à l’expiration.

C’est une maladie inflammatoire dont les symptômes sont le plus souvent déclenchés par une hyperactivité des bronches soumises à des agents extérieurs (par exemple : tabac). La réaction est de type allergique chronique et les asthmatiques sont aussi souvent des allergiques chroniques (aux graminées, aux poils de chats, etc.)

Des antioxydants végétaux diminuent les symptômes de l’asthme
Des antioxydants végétaux diminuent les symptômes de l’asthme

Le traitement de base repose sur des médicaments bronchodilatateurs qui ont une action mécanique. Lorsque l’asthme est plus sévère un traitement anti-inflammatoire local (cortico-stéroïdes inhalés) est nécessaire avec parfois un bronchodilatateur à durée d’action prolongée. Dans les cas sévères la corticothérapie par voie orale est nécessaire avec tous les effets secondaires que cela comporte.

En dehors des mesures traditionnelles (éviter les allergènes, la fumée de cigarette, la pollution et pratiquer une activité physique régulière après avis médical (asthme d’effort)), il semble que l’alimentation puisse jouer un rôle complémentaire intéressant pour diminuer les symptômes. Dans une étude qui vient de paraître dans le journal médical American Journal of Clinical Nutrition, le Dr Linda Wood (Université de Newcastle, Australie) et son équipe ont comparé 3 types d’alimentation sur les symptômes de 137 adultes asthmatiques pendant 14 semaines :

Une alimentation riche en antioxydants naturels (5 portions de végétaux et 2 fruits par jour)
Une alimentation pauvre en antioxydants (2 portions de végétaux maximum et 1 fruit) + un complément alimentaire placebo
Une alimentation pauvre en antioxydants (2 portions de végétaux maximum et 1 fruit) + un complément alimentaire de 45 mg de lycopène (un antioxydant que l’on trouve dans la tomate)
Dès 14 jours, les groupes qui consomment l’alimentation pauvre en antioxydants ont plus de symptômes que ceux de l’autre groupe. Au bout de 14 semaines, les marqueurs inflammatoires sont significativement plus faibles dans le groupe qui a suivi l’alimentation riche en antioxydants, signe d’une meilleure évolution de la maladie. Mais, plus important : le complément alimentaire antioxydant de lycopène n’a pas permis d’obtenir un bénéfice semblable aux aliments eux-mêmes. Cette étude confirme donc d’anciens résultats qui montrent qu’un antioxydant seul, même à forte dose, est souvent peu efficace.

Pour bénéficier d’un apport élevé en antioxydants alimentaires, choisissez des aliments dont l’indice TAC (Total Antioxydant Capacity) est élevé. On peut citer notamment : les haricots rouges, les artichauts, les myrtilles, les mûres, les fraises, les framboises ou les pommes. De plus, il existe des raisons de penser que ces antioxydants peuvent faire maigrir de la taille, tout particulièrement si vous souffrez d’une maladie inflammatoire.