Traitement anti cancer naturel

Aliments anticancéreux : quels sont les meilleurs ?

Le cancer tue environ 150 000 personnes en France chaque année. 

Une mauvaise alimentation est la troisième cause de cancer après le tabac et la pollution.

 À l’inverse, une alimentation saine riche en vitamines, fibres et antioxydants peut limiter l’apparition de nombreux cancers.

Quel est le rôle de l’alimentation dans le cancer ?

Diverses études ont mis en évidence le rôle d’une alimentation saine et équilibrée dans la prévention du cancer. 

Dès lors, on peut être sûr qu’une alimentation variée, avec en abondance des aliments frais et non transformés, de préférence d’origine végétale riches en fibres, peut réduire le risque de développer un cancer. 

Les fruits biologiques, les légumes biologiques, les légumineuses et les grains entiers sont en tête de liste des aliments sains.

Quels sont les meilleurs fruits et légumes ?

Tout d’abord, il est important de souligner l’importance de la variété dans les aliments que vous mangez : chaque fruit et chaque légume biologique fournit son propre ensemble de vitamines, de minéraux et d’antioxydants.

 Ainsi, en modifiant au maximum votre menu, vous avez toutes les chances de répondre à tous vos besoins et ne pas souffrir de carence.

On peut par exemple s’assurer d’avoir des assiettes les plus colorées possibles, chacune avec des propriétés santé spécifiques : lycopène dans les tomates, bêta-carotène dans les carottes, les mangues ou les melons, etc. 

Il est indéniable que tous les fruits et légumes sont sains et aident à prévenir le cancer, mais certains sont plus denses en nutriments que d’autres, ce qui en fait de meilleurs alliés contre le cancer : 

Baies : framboises, myrtilles, mûres, cassis, baies de goji, açaï, canneberges, etc.

Ces petits fruits colorés brillent grâce à leur haute teneur en polyphénols antioxydants, indispensables à la prévention du cancer. 

Les antioxydants aident à lutter contre les effets du stress oxydatif sur les cellules, responsables de certaines maladies liées au vieillissement, comme de nombreux cancers.

Chou : Chou-fleur, brocoli, chou de Bruxelles, chou frisé… Ces aliments de la famille des crucifères sont riches en glucosides, composés connus pour leurs propriétés anticancéreuses. 

Une étude chinoise de 2013 a notamment démontré l’effet préventif du chou sur le cancer du côlon, l’un des cancers les plus meurtriers en France.

Les agrumes : oranges, pamplemousses, citrons… particulièrement abondants en vitamine C, les agrumes sont aussi d’excellents fruits riches en antioxydants. 

Une étude néerlandaise de 2011 a notamment mis en évidence les effets protecteurs des agrumes contre le cancer gastrique et œsophagien.

Oignons et Ail : Ils appartiennent à la famille des Alliacées et sont connus pour être riches en flavonoïdes et en composés soufrés. Cette gamme d’aliments aura la capacité de ralentir l’apparition du cancer et de limiter la croissance tumorale. Une étude récente en 2019 a mis en évidence la relation inverse entre la consommation d’ail et d’oignon et l’incidence du cancer du sein.

Quelle sorte de viande est bonne à manger ? 

En 2015, la CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) a mis en garde contre les dangers de consommer de grandes quantités de viande rouge et de charcuterie.

Le bœuf, l’agneau, le porc et le veau sont tous considérés comme des viandes rouges et doivent être limités dans votre alimentation pour garder une bonne santé. 

Seules les volailles ne sont pas concernées, elles doivent donc être incluses dans le cadre d’un régime anti-cancer.

Quels poissons privilégier ?

En ce qui concerne le poisson, le problème est différent : sa chair est naturellement exempte de composés cancérigènes, et même le poisson le plus gras est bon pour la santé. 

Attention cependant, les plus gros poissons, en haut de la chaîne alimentaire sont plus susceptibles d’être contaminés par les métaux lourds qui s’accumulent dans leur chair. Par conséquent, nous limitons la consommation de thon et de saumon au profit du cabillaud, des crevettes, des huîtres et de l’oursin.

Quelles sont les meilleures huiles ?

Si toutes les huiles végétales sont bonnes pour la santé, car riches en graisses insaturées et en antioxydants, l’huile d’olive semble se démarquer par ses propriétés anticancéreuses. 

Elle contient de l’oléocanthal (OC), un polyphénol aux propriétés antioxydantes très efficace pour inhiber la prolifération des cellules cancéreuses. Mais les huiles végétales ne sont pas les seules huiles recommandées pour la santé. 

En effet, l’huile de poisson riche en DHA (acide docosahexaénoïque) de la famille des oméga-3 aide à lutter contre le cancer du sein en réduisant la croissance des tumeurs mammaires, selon une étude de 2018.

Quelles épices consommer ?

Curcuma laboratoire biologiquement : Cette épice jaune doré est connue pour ses effets anticancéreux, d’après des observations issues de données épidémiologiques, ce sont les pays consommateurs de curcuma qui sont les moins touchés par certains cancers. 

Plusieurs études se sont penchées sur les effets de cette épice sur le cancer et ont mis en évidence ses effets préventifs et chimiothérapeutiques.

Gingembre : Hautement antioxydant, le gingembre est également considéré comme un agent thérapeutique contre le cancer, en particulier le cancer de la prostate. 

Aliments à éviter lors d’un cancer 

Ainsi, si de nombreux aliments ont des propriétés anticancéreuses, d’autres aliments peuvent augmenter le risque de certains cancers et accélérer leur développement.

Alcool : Classé cancérigène, l’alcool provoque chaque année 28 000 nouveaux cancers en France. L’éthanol qu’il contient est transformé en composés cancérigènes dans l’organisme. Par conséquent, il est recommandé de limiter sa consommation d’alcool à 10 verres par semaine.

Aliments ultra-transformés : Biscuits, saucisses, nuggets de poulet, frites, pizza, céréales du petit-déjeuner… 

Les aliments ultra-transformés remplissent les rayons de nos supermarchés. 

Une vaste étude publiée en 2018 a révélé que la consommation de ces aliments était associée à un risque plus élevé de cancer. 

Par conséquent, nous choisissons les produits frais et limitons au maximum ces aliments commerciaux.

Sucre : La consommation de sucre favorise la croissance tumorale, ce qui signifie simplement que le cancer se nourrit de sucre. 

Ce sont les sucres raffinés : sucre de table, bonbons, gâteaux, biscuits, etc. 

Il est donc important de limiter leur consommation pour prévenir le cancer, notamment chez les personnes déjà atteintes, afin de ne pas accélérer sa progression.

Cuisson à haute température : Une fois que les aliments sont cuits à très haute température et noircis par la chaleur, des composants cancérigènes nocifs peuvent être produits. 

Par conséquent, griller, frire, ou cuire au four sa nourriture pendant de longues périodes doit être limité pour éviter d’augmenter le risque de cancer. 

Nous privilégions les cuissons douces : al dente, vapeur ou cuisson parfaitement maîtrisée qui ne carbonise pas les aliments.

Sources: Etudes tirée de Google scholar, écriture de l’article par l’équipe du laboratoire Biologiquement.

Laboratoire Biologiquement

Un avis consommateur, ou avis client, désigne un élément d’appréciations et commentaires donnés par les acheteurs sur un produit ou un service, que ce soit sur un critère particulier ou la globalité de l’offre. Ces opinions reflètent le niveau de satisfaction de la clientèle.

Vous pouvez consulter les avis clients du site du laboratoire Biologiquement en suivant ce lien : avis biologiquement.com

7.6/10

C’est la note que nos clients nous donne actuellement. Merci pour votre confiance !

Consulter les avis et témoignages de satisfaction des clients du laboratoire Biologiquement

Voir avis de satisfaction biologiquement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recherche

Produit antioxidant anti-cancer naturel puissant

Suivez-nous sur note page Facebook

Suivez-nous sur :