Boutique Biologiquement.comAntioxydants vs CRISE CARDIAQUE: 6 portions de fruits et légumes, 20% de risque en moins

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 4    Moyenne : 4.3/5]

Manger beaucoup de fruits et légumes réduit le risque de décès de crise cardiaque. Car cet apport élevé et naturel en antioxydants, par l’alimentation, est associé à un risque réduit d’infarctus du myocarde, selon cette étude internationale menée sur plus de 30.000 femmes âgées.

Ainsi, la consommation d’au moins 6 portions de portions de fruits et légumes par jour réduit de 20% le risque, en comparaison d’une consommation moyenne, estimée ici à 2,4 portions. Une étude publiée dans l’édition du 23 septembre de l’American Journal of Medicine qui insiste sur l’interaction naturelle de ces antioxydants de l’alimentation, au pouvoir bien plus protecteur que par supplémentation.

Les antioxydants sont des substances chimiques présentes dans certains aliments comme les légumes verts à feuilles, les fruits et les céréales complètes. De nombreuses études suggèrent qu’ils peuvent aider à protéger contre les effets nocifs des radicaux libres qui entraînent des dommages aux cellules et sont associés aux effets négatifs du vieillissement, ainsi que contre l’exposition à d’autres expositions nocives telles que des niveaux élevés de rayonnement. Les radicaux libres entraînent également des dommages aux vaisseaux sanguins, ce qui peut perturber le flux de sang vers le cœur. La maladie coronarienne peut augmenter le risque de caillot de sang et donc favoriser le déclenchement d’une crise cardiaque.
Les chercheurs du Karolinska Institutet, de l’Université d’Alabama et du Beth Israel Deaconess Medical Center (USA) ont interrogé 32.561 femmes d’âge moyen et âgées, sur leur alimentation, évalué leur apport alimentaire en antioxydants et ont suivi les événements d’infarctus du myocarde durant les 10 années suivantes. Au cours de la période de suivi, 1.114 attaques cardiaques ont été constatées. Après ajustement pour les autres facteurs, l’analyse conclut que les femmes qui bénéficient des niveaux d’antioxydants les plus élevés par leur alimentation (soit au moins 6 portions de fruits et légumes frais par jour) ont un risque réduit de 20% de subir une crise cardiaque dans les 10 années, par rapport aux femmes qui en consomment le moins (HR : 0,80, IC : 95% de 0,67 à 0,97).

6 portions de fruits et légumes, 20% de risque en moins
6 portions de fruits et légumes, 20% de risque en moins

Un résultat qui semble non reproductible par une supplémentation, pourquoi ? Les chercheurs pensent que ce n’est pas la quantité d’antioxydants consommée qui est importante, mais l’éventail des différentes sources alimentaires à partir desquelles les antioxydants proviennent et « fusionnent » ou interagissent et apportent ainsi une protection accrue. Alors que les chercheurs concluent qu’une alimentation riche en fruits et légumes, qui contient des niveaux élevés d’antioxydants, a déjà été suggérée comme associée à un risque réduit de maladie coronarienne, les suppléments qui contiennent une forte dose d’un antioxydant unique montrent des résultats contradictoires. Certaines recherches ont montré que ces suppléments ne protègent pas contre les maladies cardiaques et peuvent même être dangereux. Ex, l’antioxydant bêta-carotène longtemps considéré comme protecteur contre le cancer, pourrait augmenter le risque de cancer du poumon chez les fumeurs.

Cette étude confirme, en pratique, qu’un régime alimentaire riche en fruits et légumes, qui sont une bonne source d’antioxydants, peut réduire le risque de crise cardiaque chez les femmes d’âge moyen et plus âgées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *