[Total : 4    Moyenne : 4.3/5]

Graine de Chia bio, Lucuma bio, Maca bio, Baie de Goji bio, d’Acai bio, Mesquite bio, Kombucha bio, Garana bio, Agropyre bio, ces noms ne disent pas grand-chose au commun des mortels, pourtant, ces plantes, qualifiées de ” super-aliments antioxydants naturel puissant” méritent amplement le détour.

Ils méritent largement leur qualificatif, c’est que de nombreux spécialistes les considèrent comme une bonne réponse face à la dénutrition, et face aux déséquilibres alimentaires car ils ont tous des teneurs très élevées en vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, acides gras essentiels, acide aminés, antioxydants, et affichent des taux de protéine record.
Les graines de Chia bio, issues du mot Maya signifiant « force », et du mot aztèque qui signifie « huileux » sont connues aussi sous le nom de graine de Salba, et proviennent d’une plante d’Amérique centrale, notamment du Pérou, la Salvia Hispanica.

La graine de chia biologique

La graine de chia biologique

Riche en Oméga 3, elle a un pouvoir anti-inflammatoire, régule la pression artérielle, et elle renferme plus d’antioxydants que n’importe quelle graine.
On peut la croquer tel que, ou la piler afin de l’intégrer aux céréales, salades, gâteaux, et autres galettes, et il est conseillé de ne pas dépasser 30 gr par jour.
Quand à la Lucuma bio, c’est un petit fruit de la Cordillère des Andes, qui pousse à 1000 mètres d’altitude, et plus…photo
On aime son goût qui rappelle l’abricot et la vanille, et il sert à fabriquer une farine douce et légère aux multiples propriétés, riche en fer qui permet de lutter contre l’anémie, contre la dépression, riche aussi en vitamines A, C, B3, et phosphore.
Pour lui conserver toutes ses propriétés, il faut éviter de le chauffer à plus de 40°, en l’intégrant aux purées de légumes, aux sorbets et autres crèmes glacées.
Quant à la Maca bio, qui dans la langue des Incas voulait dire « montagne de nourriture fortifiante », sa seule traduction nous éclaire sur ses multiples vertus. Riche en vitamine B1 et B2, antioxydants naturels puissants, elle prévient des risques de cancer, soigne les prostates, et fait baisser le taux de cholestérol, tout comme le choux, ou le navet, sa famille d’origine.
Stimulante sexuelle, elle augmente le taux de testostérone, et facilite la fécondité.
La baie de Goji bio n’a rien à lui envier, puisqu’elle aussi considérée comme anti cancer, mais aussi antivieillissement, et ce petit fruit rouge, d’origine tibétaine mérite le détour.
Il permet d’améliorer la circulation sanguine, et lui aussi redonne de la libido ;
On peut boire son jus, ou consommer les baies fraîches, ou séchées.
La baie d’Açaï bio, fruit au goût chocolaté d’un palmier d’Amérique du sud, donne le tonus, combat le stress, et ferait perdre des kilos, ce qui explique le goût des sportifs pour cette jolie baie violet sombre, qui n’est pas sans évoquer la myrtille.
Elles font malheureusement l’objet d’arnaques, car après vous avoir proposé des échantillons gratuits, des petits malins vont vous imposer un « abonnement », qui va permettre aux fraudeurs de ponctionner régulièrement votre compte en banque.
La mesquite bio ressemble beaucoup au fruit du caroubier, mais ce sont deux espèces sensiblement différentes, même si les fruits de ces deux arbres permettent de faire une farine très intéressante, très pauvre en matière grasse avec des qualités nutritionnelles incomparables.
Une autre graine, que les Perses appelaient « châdouné » (roi des grains), mérite le détour, celle du chanvre bio, en faisant bien la différence entre celui dont on tire la célèbre marijuana, riche en THC (Tétrahydrocannabinol), et celui destiné à l’industrie (vêtements, isolation, papier, cordes etc.) ou à l’alimentation, dont le taux de THC n’est pas supérieur à 0,3%.
Ces graines peuvent être considérées comme l’une des nourritures les plus nutritives de la planète, avec 30% de protéines digestibles pures, riches en fer, vitamine E, B1, B2, B3, B6, antioxydants puissants et des acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6.
On les transforme en farine, en huile, en beurre, germées, et même en lait que l’on peut faire soi-même.
Toutes ces qualités permettent de faire baisser le taux de cholestérol, et pas seulement.
Il y a par contre une plante dont il convient de se méfier…et pourtant, on la trouve très couramment puisqu’elle décore de nombreux appartements, en toute innocence.
Cette plante dépolluante de l’air vicié de nos maisons s’appelle la Dieffenbachia picta.
S’il est vrai qu’elle a réellement des propriétés intéressante, puisqu’elle « neutralise » la pollution dégagée par les peintures, les solvants, différents produits d’entretien, et qu’elle pourrait servir, lorsque les feuilles sont séchées, à soigner les jambes atteintes de goutte, ou de varices, le seul fait d’en mâcher un morceau peut provoquer des extinctions de voix, et une goutte de son suc est très dangereuse pour les yeux, y compris le fait de toucher une feuille en se passant par la suite la main sur les yeux.
Il faudrait rajouter dans le domaine des « super-aliments » d’autres produits, comme la Spiruline bio
C’est une micro algue, très riche en protéine, en fer, en béta-carotène, (30 fois plus que la carotte), vitamines, antioxydants, oligo éléments.
C’est un aliment considéré par beaucoup de chercheurs comme étant anti-cancer, mais aussi efficace contre l’anémie, détoxiquant l’organisme des métaux lourds, des polluants, et des radiations nocives et c’est un très bon stimulant des défenses immunitaires, vivement conseillé aux convalescents.
Un autre super-aliment est surement l’un des plus connus, le Miel bio.
Il faut par contre s’interroger sur sa nature, car si, au départ, seules les abeilles savaient le fabriquer, il est possible aujourd’hui d’en produire chimiquement, puisque on en connait toutes les composantes et grâce aux astuces de l’étiquetage, tout le monde peut être assez facilement berné.
Bien sur, en Europe, le miel synthétique est interdit, mais on sait aujourd’hui qu’il est facile de contourner la législation, d’autant qu’en Asie, et sur d’autres continents, il est fabriqué en quantité.
D’ailleurs un expert, le professeur Paul Schweitzer, du CETAM (centre d’études techniques apicole de Moselle) a découvert dans les miels vendus dans nos grandes surfaces des grains de pollen qui prouvent sans le moindre doute leur origine chinoise et frelatée.
En effet, les industriels de l’agro-industrie ont trouvé la parade et mélangent des miels chinois aux miels européens, et ainsi font de confortables bénéfices puisque le sucre est bien moins cher que le miel.
Pour découvrir la fraude, il suffit de constater sur les étiquettes la mention « mélange de miels originaires et non originaires de la CE ».
Aujourd’hui, dans les miels premiers prix, un pot sur trois révèle la présence de miels chinois et l’acheteur qui croit faire une bonne affaire en achetant ce miel moins cher se fait en fin de compte arnaquer puisqu’il achète du sucre au prix du miel.

Du miel à la sève de bouleau, il y a un pas que l’on peut franchir avec bonheur, car la saison qui arrive se prête à épurer nos organismes grâce à une bonne cure de sève de cet arbre au tronc marbré.
La sève de cet arbre permet l’élimination de l’acide urique, du cholestérol, et favorise l’amincissement.
La cure consiste à boire en 20 jours, 3 litres de sève fraîche, et doit se faire début mars, car ensuite, la sève n’a plus la limpidité nécessaire, perdant une partie de ses propriétés.
C’est aussi un produit instable, qui, s’il n’est pas conservé au froid, peut se mettre à fermenter, ce qui peut être stoppé avec l’addition de clous de girofle, ou d’alcool.
Cependant, une fois fermenté, on obtient du vin de bouleau, aussi pétillant que le champagne, même si la comparaison gustative s’arrête là.
On le trouve en bidon de 5 litres, et le produit est relativement cher, mais il existe une méthode pour s’en procurer gratuitement.
Pour cela, il suffit de trouver un bouleau, et avec un simple tuyau en plastique de 8mm de diamètre, une bouteille et une foreuse avec une mèche du même diamètre, on en récolte près de 2 litres en 24 heures. vidéo
Une fois la récolte effectuée, il faut bien sur colmater le trou avec une tige de bois du même diamètre, et un peu de mastic spécial arbres pour guérir la blessure.
Un autre des super-aliments que l’on peut boire est le Kombucha : cette boisson pétillante stimule la fonction intestinale, détoxifie l’organisme, permet de lutter contre le stress, la fatigue, le diabète et la tension artérielle. Il pourrait même aider à vaincre le cancer, ce qui fait l’objet d’études pour l’instant.
Ce formidable élixir de santé très concentré en nutriments, appelé aussi en Chine « champignon de longue vie » est une boisson biologique vivante et lacto-fermentée obtenue en faisant fermenter du thé vert ou noir sucré.
Un autre champignon, le Reishi rouge bio, appelé chez nous ganoderme, sert lui aussi à préparer un thé dont on dit qu’il favoriserait la longévité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*