Boutique Biologiquement.comProduits dérivés riche an antioxydants

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 2.7/5]

Antioxidant naturel puissant Synergy contient un mélange d’antioxydants hautement efficaces qui constitue une défense polyvalente et puissante contre tout un éventail de radicaux libres : radicaux hydroxyles, superoxydes, oxygène singulet, peroxydes d’acides gras ou protéines oxydées.

¤ L’extrait de pépins de raisin contient des leucocyanidines qui ont un pouvoir antioxydant cinquante fois supérieur à celui de la vitamine E et renforcent l’action de la vitamine C.

¤ L’extrait d’écorce de pin renforce les lignes de défense antioxydante de l’organisme :
– riche en bioflavonoïdes, il désactive toutes les espèces réactives de l’oxygène ou les radicaux libres ;
– il stimule la production d’antioxydants cellulaires superoxyde dismutase, catalase et glutathion ;
– il prolonge la durée de vie des vitamines antioxydantes E et C.

¤ L’acide alpha lipoïque est aussi bien hydrosoluble que liposoluble et peut donc agir dans tous les compartiments de l’organisme pour désactiver des radicaux libres. Il participe également à la régénération des antioxydants endogènes.

¤ L’extrait de thé vert contient de l’épigallocatéchine gallate (EGCG), un polyphénol capable de neutraliser les espèces réactives oxygénées et les radicaux libres. Il traverse aisément la barrière hémato-encéphalique et contribue à protéger le cerveau du stress oxydatif.

¤ L’extrait de curcuma contient de la curcumine qui inhibe la peroxydation lipidique et neutralise les radicaux superoxydes et hydroxyles.

¤ Le glutathion agit comme substrat d’enzymes comme la glutathion peroxydase qui élimine les radicaux peroxydes. Il détruit les radicaux libres et se trouve à des concentrations élevées dans de nombreux tissus, incluant les yeux et le foie, où il prévient les lésions oxydatives.

¤ L’extrait de mangoustan (Garcinia mangostana) contient des xanthones qui ont des propriétés antioxydantes capables de diminuer l’oxydation des LDL et de réduire l’utilisation d’autres antioxydants comme les tocophérols.

¤ L’extrait de grenade a une activité antioxydante directe et aide à protéger les niveaux des enzymes antioxydantes endogènes catalase, peroxydase et superoxyde dismutase.

¤ VitaBerry® contient un puissant mélange antioxydant d’extraits et de poudres de fruits, riche en polyphénols, anthocyanines, proanthocyanines, acide ellagique, acide chlorogénique, resvératrol et acide quinique, tous des antioxydants particulièrement actifs.

¤ L’extrait d’argousier (Hippophae rhamnoides) a clairement une activité antioxydante capable, notamment, de neutraliser le radical superoxyde.

¤ Le resvératrol diminue la production d’espèces oxygénées réactives, détruit les radicaux superoxydes qui se forment dans les mitochondries et inhibe la peroxydation lipidique.

¤ L’extrait de riz noir contient de la cyanidine-3-glucoside, une anthocyanine possédant un pouvoir antioxydant particulièrement fort dont on a montré la capacité à réduire le stress oxydant lié au vieillissement. Elle a également des effets bénéfiques sur les fonctions cérébrales. Un seul antioxydant ne peut suffire pour désactiver tous les radicaux libres qui attaquent en permanence l’organisme. Seul un mélange constitué d’un vaste éventail de puissants antioxydants, comme AntiOxidant Synergy, peut apporter une protection durable et efficace contre les radicaux libres en excès et renforcer le système de défense endogène.

Acheter des aliments riches en antioxydants naturels puissants pour la vitalité du corps et de l’esprit sur Biologiquement.com, la boutique en ligne de la Société AGOJI : antioxydants naturels

Boutique Biologiquement.comLe palmarès des fruits antioxydants

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Fruits et légumes antioxydants naturels puissants.

Le stress oxydant, induit par les radicaux libres, serait un facteur important pour le développement des maladies dégénératives chroniques. Il peut, en effet, provoquer des lésions oxydatives dans de grosses molécules biologiques comme les lipides, les protéines et l’ADN, avec pour résultat un risque accru de maladies inflammatoires et cardiovasculaires (MCV), de cancers, diabète, maladie d’Alzheimer, cataracte et de déclin fonctionnel lié à l’âge... Pour prévenir ou ralentir ce stress oxydatif induit par les radicaux libres, il est nécessaire de consommer des antioxydants en quantités suffisantes . Dans cette optique, certains fruits pourraient représenter une stratégie de choix.

Le palmarès des fruits antioxydants
Le palmarès des fruits antioxydants

Une grande variété d’antioxydants

Les fruits, les légumes, les céréales complètes et d’autres produits naturels contiennent une grande variété d’antioxydants (phytomicronutriments) comme les acides phénoliques, les flavonoïdes et les caroténoïdes, qui aident les cellules à se protéger contre les lésions oxydatives, réduisant ainsi le risque de maladies chroniques . Les études épidémiologiques ont largement rapporté les effets protecteurs des fruits, des légumes et des céréales complètes en montrant que leur consommation régulière est associée à une diminution de l’incidence de maladies chroniques, comme le cancer et les maladies cardiovasculaires.
Les phytomolécules bioactives et non-nutritives apportées par les fruits, légumes, céréales complètes et autres végétaux ont été associées à cette réduction du risque de maladies graves. Compte tenu d’un tel potentiel protecteur, il est important de pouvoir mesurer l’activité antioxydante de ces phytomolécules par des tests biologiques appropriés.

De nombreux tests chimiques

Depuis le milieu des années 90, la recherche sur les antioxydants a considérablement progressé grâce au développement de nombreux tests chimiques visant à mesurer la teneur en phytonutriments et l’activité antioxydante globale de composés isolés, d’aliments et de suppléments nutritionnels. On peut citer divers tests : test Folin-Ciocalteu (F-C) (dosage des composés phénoliques totaux), test de la capacité d’absorption des radicaux oxygénés (ORAC), test du pouvoir antioxydant total (TRAP), test de capacité totale de capture des oxyradicaux (TOSC), test de capacité de capture des peroxyradicaux (PSC), capacité antioxydative en équivalent trolox (TEAC), puissance de réduction des ions ferriques/antioxydants (FRAP), méthode des radicaux 2,2-diphényl-picrylhydrazyl (DPPH)… Cependant aucun ne prend en compte la biodisponibilité et le métabolisme des antioxydants.

L’intérêt des modèles de culture cellulaire

Les organismes biologiques sont beaucoup plus complexes que les simples mélanges chimiques utilisés dans ces tests et les antioxydants peuvent agir par de multiples voies métaboliques. Cette diversité fonctionnelle est illustrée par les différences d’efficacité pour un même composé en fonction des tests. De plus, pour la prévention des pathologies et le maintien de la santé, les mécanismes d’action des antioxydants ne se limitent pas à l’activité antioxydante de capture des radicaux libres [1]. Les meilleures mesures proviennent de modèles animaux et d’études chez l’homme. Elles sont cependant coûteuses, prennent beaucoup de temps et ne sont donc pas adaptées aux tests initiaux pour évaluer l’activité antioxydante des aliments et des suppléments nutritionnels.
Les modèles de culture cellulaire représentent une approche plus rentable, relativement rapide et répondent à certaines interrogations concernant l’absorption, la distribution et le métabolisme. Le premier congrès international sur les Méthodes d’Analyse des Antioxydants a souli­gné qu’avant de procéder aux études chez l’animal et aux essais cliniques chez l’homme, il est essentiel de développer des modèles de cultures cellulaires . Nous avons donc mis au point un test d’activité antioxydante cellulaire (cellular antioxidant activity – CAA) afin de mesurer l’activité antioxydante des phytomolécules pures, des suppléments nutritionnels et des aliments

Le principe du test d’activité antioxydante cellulaire CAA

Le test CAA utilise le 2’,7’-dichlorofluorescéine-diacétate (DCFH-DA) comme sonde au niveau de cultures de cellules d’hépatocarcinome (cancer du foie) humain HepG2. Les cellules HepG2 absorbent la DCFH-DA non-polaire par diffusion passive. Le DCFH-DA est désacétylé par des estérases cellulaires pour former du 2’,7’-dichlorofluorescine polaire (DCFH) qui est emprisonné dans les cellules. Les radicaux peroxydes provenant du 2, 2’-azobis (2-amidino-propane) (ABAP) oxydent le DCFH pour former un composé fluorescent, la dichlorofluorescéi-ne (DCF). Ainsi, le niveau de fluorescence intracellulaire est proportionnel au degré d’oxydation [3]. Les molécules phytochimiques pures, les antioxydants et les extraits de fruits atténuent l’effet des radicaux peroxydes et inhibent la formation de DCF fluorescent. La diminution de fluorescence intracellulaire par rapport aux cellules témoins indique la capacité antioxydante de ces composés.

L’activité antioxydante de 25 fruits couramment consommés

L’activité antioxydante a été mesurée par le test CAA dans 25 fruits consommés couram­ment aux Etats-Unis . En général, on retrouve les valeurs les plus élevées pour les fruits rouges (myrtilles sauvages, mûres, fraises, myrtilles, framboises, canneberges) et la grenade. La myrtille sauvage montre les plus fortes valeurs au test CAA, suivi par la grenade et la mûre qui ont des valeurs similaires alors que fraises, myrtilles et framboises suivent, sans différences significatives entre elles. On trouve ensuite les canneberges, prunes, cerises, mangues, pommes, raisins rouges, kiwis, ananas, oranges, citrons, pamplemousses, pêches, poires, nectarines et melons d’hiver. De tous les fruits testés, ce sont les melons d’hiver, melons cantaloups et bananes qui ont les activités CAA les plus faibles. Les pommes représentent le plus grand contributeur en phénols végétaux dans l’alimentation américaine. Les pommes et les fraises sont les principaux contributeurs à l’activité antioxydante cellulaire.

Une stratégie logique pour accroître les apports en antioxydants

L’activité antioxydante fournie par les fruits peut jouer un rôle important dans la prévention des cancers et d’autres maladies chroniques. En conséquence, augmenter la consommation de fruits est une stratégie logique pour améliorer les apports en antioxydants et réduire le stress oxydatif et diminuer ainsi les risques de cancer. Mesurer l’activité antioxydante des fruits sur des cellules en culture est une étape importante dans le criblage de l’activité biologique potentielle. Sur le plan biologique, ces résultats sont plus représentatifs que des données obtenues par des tests chimiques. D’autres tests sont nécessaires pour confirmer la relation entre les valeurs CAA des fruits et la modulation des marqueurs de stress oxydatif in vivo.

Acheter des aliments riches en antioxydants naturels puissants pour la vitalité du corps et de l’esprit sur Biologiquement.com, la boutique en ligne de la Société AGOJI : antioxydants naturels

Boutique Biologiquement.comAntioxydant bio dans les fruits et légumes

  Posté par antioxydant       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 2.3/5]

Antioxydants naturels puissants.

Aujourd’hui tout le monde en parle , mais qui sont-ils? Phénomène marketing ou découverte révolutionnaire?
un petit dossier spécial rien que pour vous.

Qui sont-ils ?

les antioxydants sont les molécules antidotes que la nature met à notre disposition pour combattre les effets toxiques de l’oxygène.
En effet, ce dernier bien qu’indispensable à la vie, entraîne une oxydation de l’organisme.
A son contact, nous produisons des radicaux libres, molécules très toxiques et chimiquement agressives, responsables du vieillissement, mais aussi de nombreuses pathologie comme certains cancers, le diabète, les maladie cardio-vasculaires, Alzheimer…

Où les trouver ?

Pour palier les effets dévastateurs et néfastes des radicaux libres, la nature a mis à notre disposition deux sortes d’antioxydants :
– ceux synthétisés par nos cellules, à l’intérieur de notre corps.
– et ceux apportés par l’alimentation.
En effet, comme nous, les végétaux (fruits, légumes, plantes) sont soumis eux aussi à l’oxydation de l’air, c’est pour cette raison qu’au fil du temps ils se sont dotés de molécules antioxydantes.
Il sagit principalement des vitamines A, C, E, des carotènes, des flavonoïdes et d’oligo-éléments comme le sélénium et le zinc.

Pourquoi leur donne-t-on aujourd’hui autant d’importance ?

Nos modes de vie actuels accroissent l’oxydation.
Tabagisme, mauvaise alimentation, les U.V., l’obésité, le diabète, la pollution, le stress, le sport intensif, le surmenage …. sont autant de facteurs qui favorisent la production de radicaux libres.
Dépassées , nos défenses immunitaires ne suffisent plus.C’est ce qu’on appelle : l’état de stress oxydatif.
Celui ci doit être pris en charge afin de prévenir le vieillissement et les maladies dégénératives.
Dans le cas d’une personne diabétique déséquilibrée, une vigilance accrue semble nécessaire.
L’hyperglycémie accélérant et favorisant l’état de stress oxydatif.

Comment lutter au mieux contre ce stress oxydatif?

Il parait essentiel et évidant d’adopter une bonne hygiène de vie, en essayant de ne pas s’exposer outre mesure à des situation de stress et de fatigue importante.
Une vigilance toute particulièreà une exposition au soleil trop intense, ne plus fumer et si possible éviter la pollution (de moins en moins facile!!).
Sur le plan nutritionnel, il faut non seulement enrichir au quotidien son alimentation en antioxydants en consommant notamment des fruits et des légumes.
A savoir les fruits et légumes riches en antioxydants sont la plupart très colorés (ex:carottes, tomates, kiwis, prunes, raisins, cerises…
Mais aussi limiter les aliments pro oxydants comme les produits sucrés, les graisses saturées.
N’oublier pas tout est question d’équilibre!!!

Faut-il prendre des compléments alimentaires ?

Prendre des compléments alimentaires antioxydatif est, en effet parfois nécessaire.
Dans le cadre d’un diabète déséquilibré (si votre médecin est d’accord).
Avant ou après une préparation sportive importante (genre marathon).
L’idéal est une cure de trois semaines à un mois , sous forme de cocktail riche de plusieurs composés actifs, choisissez chez votre pharmacien des marques reconnues jouissant d’une bonne notoriété.
Attention certaines marques contiennent du sucre ajouté, à proscrire.
Pour pratiquer un bilan oxydatif plus complet , il est préferable de consulter son médecin

Le « top 20 » des végétaux riches en antioxydants
(activité antioxydante par portion, exprimées en micromoles de Trolox équivalents)

-Petits haricots rouges (secs) 13727
-Myrtilles sauvages 13427
-Haricot rouge (sec) 13259
-Haricot Pinto 11864
-Myrtilles cultivées 9019
-Cranberry 8983
-Artichaut (cuit) 7904
-Mûre 7701
-Pruneau 7291
-Framboise 6058
-Fraise 5938
-Pomme « Red Delicious » 5900
-Pomme “Granny Smith” 5381
-Noix de pécan 5095
-Cerise 4873
-Prune noire 4844
-Pomme de terre « Russet » (cuite) 4649
-Haricot noir (sec) 4181
-Prune 4118
-Pomme « Gala » 3903

Complément de liste des aliments les plus antioxydants
Pruneau, prune
Raisin sec, raisin noir
Myrtille, mûre, framboise, fraise, cerise
Kiwi
Pamplemousse rose
Ail
Chou frisé, chou de Bruxelles
Épinard
Brocoli
Betterave
Poivron rouge
Oignon

Les épices les plus antioxydantes

Gingembre
Curcuma
Poivre noir
Muscade
Vanille

Précisons que ces aliments, épices et plantes, aussi bénéfiques soient-ils, doivent accompagner une alimentation variée et équilibrée. Pas question de manger à l’excès des pruneaux et des épinards, et de négliger les autres aliments.

Dans la cuisine

L’étude montre aussi que le fait d’éplucher une pomme réduit sensiblement sa capacité antioxydante. Cela peut s’expliquer par le fait que la peau est riche en vitamine C, mais elle renferme un autre antioxydant puissant, la quercétine, que l’on ne trouve pas dans la pulpe. La cuisson diminue aussi, le plus souvent, le potentiel antioxydant (la vitamine C est connue pour être très sensible à la chaleur et très soluble dans l’eau). Toutefois, les pommes de terres voient leur potentiel antioxydant pratiquement inchangé lors de la cuisson, alors que la tomate bénéficie même d’une activité antioxydante supérieure après cuisson .

Ce nouveau portrait de l’activité antioxydante des aliments vient conforter les messages en faveur d’une alimentation vraiment diversifiée, certes riche en fruits et en légumes, mais aussi avec des légumineuses (trop souvent absentes), des herbes et des épices. Elle confirme aussi qu’en matière d’antioxydants, la cuisson n’est pas toujours l’ennemi numéro un !

Acheter des aliments riches en antioxydants naturels puissants pour la vitalité du corps et de l’esprit sur Biologiquement.com, la boutique en ligne de la Société AGOJI : antioxydants naturels